mardi 2 octobre 2018

TPE / PME suivez votre cash

Qu’est-ce qui fait mourir les entreprises? Bonne question n’est-ce pas ? Ce n’est pas les pertes. Il n’y a qu’une chose qui tue vraiment une société, c’est l’absence de trésorerie. Cela est facile à comprendre, car, comment imaginer qu’un salarié ou qu’un fournisseur continue à vous faire confiance si vous ne pouvez pas le payer. Puisque la trésorerie est essentielle, alors vous devez absolument la suivre. Mais comment faire cela ?
Il y a plusieurs niveaux de suivi, et bien entendu tout dépend de votre organisation et du contrôle que vous avez sur votre information financière (la comptabilité en tout premier lieu).

CONSULTEZ VOS COMPTES BANCAIRES

Dans les toutes petites entreprises, le premier conseil qui peut être donné c’est de regarder tous les jours ses comptes bancaires. Cela peut vous paraître simpliste, mais cela va vous permettre de comprendre comment votre compte bancaire évolue au fil des jours et des mois. Cela vous permettra de détecter les moments où votre compte peut basculer en découvert et prendre les premières mesures pour éviter cela. A tout le moins, vous pourrez prévenir votre banquier et si vous lisez notre livre blanc (Construire sa relation avec son banquier), vous verrez combien c’est important.

UTILISEZ EXCEL

Mais voir son compte bancaire ne vous permet pas d’avoir une vision prospective à 2 ou 3 mois. Il faut donc mettre en place un suivi. Deux possibilités s’offrent à vous selon si vous avez accès en direct à votre comptabilité ou pas. Si c’est votre expert-comptable qui tient votre comptabilité, nous vous conseillons de procéder de la façon suivante. Il vous faut tenir un petit tableau Excel dans lequel vous allez noter toutes les factures clients que vous faites avec la date à laquelle elles doivent être payées. Cette information va vous permettre de connaître les encaissements théoriques que vous aurez. Vous ferez la même chose pour toutes les factures fournisseurs ce qui vous donnera une première indication des sorties de trésorerie. Il faudra compléter cela avec les salaires, les charges sociales. Vous pouvez demander à votre expert-comptable qu’il vous donne des montants habituels. Ce tableau Excel vous le bâtirez sur les 8 semaines suivantes. Il ne sera pas parfait, mais vous donnera la tendance générale de votre trésorerie, mettra en évidence les retards de règlement des clients et vous permettra de voir en avance les zones de turbulences. A vous alors d’agir et nous vous donnerons des solutions dans les prochains articles.

SERVEZ-VOUS DE VOTRE OUTIL INFORMATIQUE COMPTABLE

Si vous disposez d’un accès direct à votre comptabilité, soit parce qu’elle est tenue en interne par un comptable soit parce que votre expert-comptable a un logiciel en mode Saas (c'est-à-dire accessible directement via internet), alors vous allez utiliser directement les informations issues de votre comptabilité pour bâtir le même type de tableau. Vous n’aurez simplement pas à ressaisir toutes les informations, mais vous utiliserez ce que l’on appelle les balances âgées clients et fournisseurs. Ce sont des états qui permettent de savoir quand sont dues les factures. Vous aurez également à disposition des informations sur la TVA et les autres charges.

N’OUBLIEZ PAS VOTRE BUDGET DE TRESORERIE

Enfin lorsque vous établissez votre budget annuel, ce que nous vous engageons vivement à faire. Pensez à inclure un budget de trésorerie. Votre comptable ou votre expert-comptable doit pouvoir vous aider à faire cela. Ce document vous permettra de voir si ce que vous souhaitez faire l’année prochaine dégagera tous les mois suffisamment de trésorerie pour que vous n’ayez pas de difficultés.

EN CONCLUSION

Nous ne pouvons donc que vous engagez à faire des prévisions à court terme pour avoir une vision de votre cash sur les semaines et mois à venir. Si vous n’avez pas les connaissances, faites-vous accompagner par un directeur financier à temps partagé ou par votre expert-comptable, mais surtout, surtout, ne restez pas aveugle.

.

 

Michel Pivot (2 octobre 2018)
DAF Evolution



 
 
 
 
 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire