mardi 7 octobre 2014

Que faire après l'audit du poste client?

L’audit a été conduit par vos équipes ou par un expert externe. Il doit être absolument utile pour la société. C’est une évidence, bien sûr. Mais, l’est-ce tant que cela. Combien d’audits ont été faits qui n’ont finalement servi à rien. Voyons ce qui doit être réalisé pour que ces conclusions permettent à votre entreprise d’avancer :


Le premier point, et, ce n’est pas le moindre, c’est que les conclusions de l’audit soient partagées. Nous sommes sur le poste client, l’amélioration du cash. Ce n’est pas une affaire d’une personne, d’un service. La trésorerie de votre entreprise ne s’améliorera durablement que si tout le monde se sent concerné. Le rapport doit donc être présenté et diffusé de façon large. Attention, la diffusion ne sera efficace que s’il y a un apport pédagogique, permettant à tous de comprendre son contenu. Cela va bien entendu nécessiter que l’auditeur soit très pédagogique dans son retour à la fois sur l’écrit, mais également sur l’oral.  

Le deuxième élément essentiel c’est que le rapport ne soit pas un simple constat de ce qui va mal. Il doit inclure des solutions ou à tout le moins des pistes de solutions. Attention, il ne s’agit pas de décréter de façon péremptoire ce qui doit être fait, mais d’indiquer ce qui est important de faire. La hiérarchisation des actions est essentielle. Il est également fondamental que le rapport mette l’accent sur le temps et les moyens. Rien ne se décrète. Les « ya qu’à » n’ont jamais fait avancer aucune solution. 

La troisième clef c’est donc que seule la société peut mettre en place ses solutions. Comme le cash est transversal à la société, il va être important de mettre en place des groupes de travail qui vont travailler sur chacune des améliorations proposées. Il ne s’agit pas de suivre à la lettre, les préconisations de l’audit. En effet, ce n’est pas en quelques jours que l’auditeur peut appréhender tous les arcanes de la société. Il faut faire confiance à l’intelligence des équipes. Il faut néanmoins qu’elles soient formées, et qu’elles comprennent l’importance des améliorations à apporter. Dans ce cadre, il peut être envisagé de faire des actions de formation dont l’objet sera la sensibilisation à la trésorerie, pour que chacun soit impliqué et comprenne son rôle. 

Enfin, comme dans tout projet, il faut un suivi de ce qui doit être fait. Cela indique qu’une équipe projet doit être formée. Selon l’importance pour la société, elle pourra être constituée de personnes à temps plein, ou ne prendre que quelques ressources de temps en temps. Ce projet doit être considéré par la direction comme important, voire essentiel. Un planning doit exister. Sa composition doit impliquer tous les services de la société, car une fois encore, la trésorerie concerne toute l’entreprise. 

Faire l’audit du poste client est bien entendu essentiel. Mais pour qu’il ne soit pas fait juste pour se donner bonne conscience, il doit donner lieu à des actions concrètes. La clef, c’est la diffusion, l’explication et l’implication de tous. L’argent c’est comme l’eau, indispensable à la vie de l’entreprise. Il ne circule bien que s’il n’y a aucun obstacle. C’est à chacun d’enlever les obstacles qui l’empêchent de circuler. 

 

 

Michel Pivot (7 octobre 2014)
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Web Analytics