mardi 18 novembre 2014

Quand peut-on parler d'un projet?

Dans les entreprises d’une certaine taille, vous entendrez parler souvent de projet, de mode projet, d’activité projet, etc..  Ces termes sont rarement bien définis, et souvent chacun y met un peu ce qu’il veut. Cela peut entraîner des confusions et amener à créer des projets quand cela n’est pas nécessaire ou l’inverse. Voyons de quoi il ressort:

Les principales caractéristiques d’un projet sont les suivantes :
* Une opération unique : par opération, on peut entendre aussi bien la construction d’un prototype, l’installation d’un nouveau logiciel, une opération de déménagement. Ce qui est fait n’a pas vocation à être répété. Il ne s’agit pas d’un processus récurrent qui fait partie du fonctionnement normal de l’entreprise. Il y a clairement une notion de nouveauté, même s’il est évident que l’on va se servir de ce qui est connu dans l’entreprise. 

* Un environnement incertain : pour qu’il y ait projet il faut que l’on soit dans quelque chose qui n’est pas ou mal maîtrisée dans la société. Il y a une notion de risque et d’enjeu. Mettre en place un nouvel ERP est typiquement un projet. En effet, même si l’entreprise dispose d’un ERP et sait le faire fonctionner, le nouvel ERP est un progiciel tout à fait nouveau, dont la mise en place nécessitera beaucoup d’adaptations, d’ajustements. Quand il y a projet, il y a souvent risque. Le risque peut être plus ou moins grand, mais il existe, car on n’est pas dans un processus connu et maîtrisé habituellement par l’entreprise. 

* Un investissement : cette notion a deux conséquences. Tout d’abord, la notion de durée qui est souvent longue. Il n’est pas rare qu’un projet ait un horizon supérieur à 1 an. La deuxième conséquence est les flux de trésorerie. Pendant toute la phase de projet, il ne générera pas de trésorerie positive, bien au contraire, il faudra investir de l’argent. On voit bien qu’un projet va impliquer des investissements importants en argent et en temps. 

* Une transversalité : même si ce n’est pas le cas de tous les projets, c’est ce qui se passe le plus souvent. Le projet va faire appel à des compétences de différents secteurs de l’entreprise. Si on reprend l’exemple de l’ERP, il va falloir faire appel aux savoirs des informaticiens, mais aussi à tous ceux qui sont concernés par le progiciel : la production, la logistique, la finance… Il faudra également que ces personnes apprennent à penser autrement : on ne copie pas ce qui existe, on va utiliser ce qu’on connaît pour développer quelque chose de nouveau. 

Le projet concerne une opération qu’elle soit matérielle ou intellectuelle qui est nouveau pour la société. Il constitue un investissement en temps et en argent. Son succès est important pour l’entreprise. Il y a clairement une notion de risque. Il va faire le plus souvent appel à des compétences diverses dans l’entreprise et également hors entreprise. Le projet n’est donc pas l’apanage des grandes sociétés, même les plus petites peuvent être concernées. Identifier clairement les projets est essentiel pour se donner la meilleure chance de les réussir.
 

 

Michel Pivot (18 novembre 2014)
DAF Evolution
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Web Analytics