mardi 14 juillet 2015

Audit et contrôle de gestion

Dans le monde de l’entreprise, il existe deux services qui ont des activités proches, mais néanmoins radicalement différentes. Il y a d’un côté l’audit et de l’autre le contrôle de gestion. Ces 2 départements sont tous les deux dans le contrôle de ce qui se passe, l’analyse et la proposition de solution. Voyons qu’elles sont leurs particularités:

L’audit sert à analyser une situation, à évaluer ses forces et ses faiblesses et bien entendu à apporter des solutions ou pour le moins des pistes de solutions. Le champ de l’audit est extrêmement vaste. Toutes les activités de l’entreprise peuvent être couvertes. Il s’agit bien sûr de l’audit financier qui peut porter sur les comptes de l’entreprise ou de telles ou telles activités (ex. : l’audit de la paie). Il y a les audits de procédures, dont l’objectif est de comprendre, décortiquer une procédure, pour évaluer sa pertinence. Il y a tous les audits des processus de l’entreprise que cela soit la production, la logistique, le commercial, etc. Nous voyons ici que le champ de l’audit est énorme.

L’autre particularité de l’audit c’est qu’il peut être confié à une équipe interne ou externe. D’ailleurs, certains audits, ceux qu’on peut appeler de certification, sont obligatoirement conduits par du personnel externe, exemple : les certifications des comptes, ou les certifications qualités. 

Le contrôle de gestion est à la base un travail qui est centré sur les données financières de l’entreprise. Comme son nom l’indique, il a pour objectif de contrôler la gestion de l’entreprise. Le terme contrôle doit être pris dans un sens large. Il ne s’agit pas tant de vérifier ce qui est fait que de comprendre pourquoi cela se passe. Le contrôle de gestion porte un regard sur le passé, sur le présent, mais dans l’optique de travailler sur le futur. Son optique est de permettre à l’entreprise de comprendre ce qui s’est passé et de se projeter dans l’avenir. C’est une activité qui est interne à l’entreprise. 

Le contrôle de gestion est donc d’abord basé sur les chiffres. Toutefois, tous ceux qui travaillent avec les données chiffrées de l’entreprise vous le diront : les chiffres en eux-mêmes ne signifient rien, ou pas grand-chose, il faut comprendre la réalité économique qui les engendre. Le contrôleur de gestion c’est donc quelqu’un qui doit comprendre comment l’entreprise fonctionne et travaille. 

Il apparaît clairement que les 2 métiers sont complémentaires, mais sur des champs différents. L’audit n’est pas que financier, il peut être interne ou externe. Le contrôle de gestion est d’abord financier et n’est qu’interne. Toutefois, tous les deux s’intéressent au fonctionnement de l’entreprise dans un souci d’amélioration. La qualité du travail d’audit ou de contrôle dépend bien entendu de l’expérience de l’auditeur ou du contrôleur, mais elle dépend également de sa capacité à communiquer, à créer de la confiance, à être ouvert et sans idée préconçue pour pouvoir coller à la réalité de l’entreprise et proposer des solutions concrètes et efficaces.

 

 

Michel Pivot (14 juillet)
DAF Evolution
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Web Analytics