mardi 3 février 2015

La comptabilité analytique: une base indispensable

Pour ceux qui lisent régulièrement mes articles, vous savez que la comptabilité est un outil indispensable pour la gestion de toutes entreprises. La plupart des dirigeants connaissent la comptabilité générale. Elle sert à produire les éléments comptables officiels de la société. Mais, combien d’entre vous connaissez la comptabilité analytique. Elle est pourtant indispensable pour gérer votre entreprise. Voyons ce que c’est ?

Il faut distinguer comptabilité générale et analytique, car elles correspondent à deux logiques différentes. La première enregistre les charges selon leur nature la seconde selon leur destination. Un exemple illustrera parfaitement cela. Dans la comptabilité générale, les frais de personnel seront distingués selon qu’il s’agit de salaires ou de charges sociales. Dans la comptabilité analytique, les frais de personnel seront répartis selon le type de destinataire : les ouvriers, les commerciaux, les administratifs. On voit bien que les deux approches sont complètement différentes, mais se complètent. 

La comptabilité analytique va permettre de calculer les prix de revient de votre société. Sa structure doit donc être étroitement en phase avec la structure de production de votre entreprise. C’est une deuxième différence fondamentale avec la comptabilité générale. Cette dernière est normée, c'est-à-dire que d’une société à l’autre la comptabilisation est identique. En effet, l’information qu’elle produit permet de comparer une société avec une autre, ou d’imposer votre entreprise (liasse fiscale). La comptabilité analytique n’a pas ce formalisme, car elle doit s’adapter à l’activité de votre entreprise, pour produire une information pertinente. Toutefois, elle devra être faite avec le même niveau d’exigence. Ainsi, il est indispensable qu’elle puisse être rapprochée avec la comptabilité générale. 

La comptabilité analytique ne concerne que le compte de résultat. Les écritures de bilan ne sont pas concernées. Elle va être saisie en même temps que l’écriture de comptabilité générale. Cela signifie qu’il y aura un travail de saisie qui sera démultiplié. A titre d’exemple, là où un enregistrement de comptabilité générale portera sur 2 comptes soit 2 lignes d’écritures, la comptabilité analytique pourra éclater la ligne du compte de résultats en plusieurs comptes analytiques : ouvriers, vendeurs, administration. On aura alors 4 lignes d’écritures. Cela implique un double constat :
* Plus vous souhaiterez une comptabilité analytique détaillée, plus le travail d’enregistrement sera long. Si vous avez besoin de beaucoup de précisions dans le calcul de vos prix de revient, il vous faudra donc beaucoup de détails dans votre analytique.
* Vous devez créer votre propre plan comptable analytique, qui doit coller à la réalité de votre entreprise. Cela signifie qu’il doit être totalement en phase avec vos modes de production. 

La comptabilité analytique est indispensable dans la plupart des sociétés pour pouvoir être en mesure de calculer des prix de revient fiables. Toutefois, sa mise en place nécessite de mettre en œuvre les moyens humains et techniques adaptés, car cela augmente de façon considérable le volume de travail. Il faut avant toute chose bien connaître sa structure de production pour mettre en place une analytique pertinente.

 

 

Michel Pivot (3 février 2015)
DAF Evolution
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Web Analytics