mardi 9 janvier 2018

Le client roi, mais pas que !!!

Bien sûr, aucune entreprise ne peut subsister sans faire des ventes. Réaliser du CA est donc primordial pour l’entreprise, car c’est sa raison d’être. Il en découle que le client est donc fondamental pour l’entreprise. C’est pour cela qu’on parle de client roi. Parmi les bonnes résolutions que vous pouvez prendre en 2018, considérez très sérieusement, le fait que le client est roi, certes, mais pas à n’importe quelles conditions. Voyons les limites:

Tout d’abord, rappelons qu’un client ne l’est réellement que lorsqu’il a payé la marchandise, le produit ou le service que vous lui avez vendu. En effet, tant qu’il n’a pas payé, vous n’avez fait que des pertes. Cela vous étonne. Alors voici un exemple : 

Vous vendez des tables, elles vous coûtent à fabriquer 300 € et vous prenez 10% de marge, vous les vendez donc à 330 €. Dans votre comptabilité, le fait de transférer la propriété vous permet d’enregistrer la vente et donc le profit. Mais cela est une anticipation. En effet, si le client vient à disparaître, vous ne toucherez jamais les 330 €. Vous serez amenés à annuler la vente et seul le coût apparaîtra. Par conséquent, tant que le client ne vous a pas réglé, vous êtes en perte. De façon brutale, mais sur le fonds assez vrai, nous disons qu’un client qui ne règle pas n’est pas un client, mais un voleur.

Donc si le client est roi, il l’est à condition qu’il paie. Votre responsabilité en tant que dirigeant d’entreprise, c’est bien entendu de vendre, mais pas à n’importe qui. La bonne résolution est donc dans la mise en place au sein de votre entreprise d’un système qui va vous permettre de suivre vos clients, du stade prospect au stade encaissement.

Il faut démarrer au prospect, car il est important de ne prospecter que des clients solvables et donc qui pourront vous payer. Ensuite, il faut mettre en place un processus qui fait en sorte que vous et votre client soyez parfaitement d’accord sur ce qui est vendu, et cela doit être suffisamment bien documenté pour qu’en cas de litige, vous ayez de quoi prouver que vous aviez un accord. Cela évite les erreurs et les clients de mauvaise fois. 

Il faut également que vous relanciez vos clients de façon efficace, pour vérifier qu’il n’y a pas de litige et accélérer les paiements. En cas de litige, il faut que votre organisation soit capable de les analyser et les résoudre rapidement. En effet, les clients se retranchent derrière les litiges pour ne pas régler, parfois, ils sont justifiés, mais dans d’autres cas, ils ne le sont pas. Il est donc important de traiter la question avec diligence.

Vous voyez que vendre est bien sûr fondamental pour votre entreprise, mais c’est loin d’être suffisant. Une bonne résolution que vous et votre entreprise pouvez prendre pour 2018 c’est d’être vigilant avec les clients et mettre en place une organisation pour pouvoir les suivre de près. En effet, seuls les clients qui paient peuvent être considérés comme roi. Tant qu’ils n’ont pas payé, ils ne peuvent pas l’être. 

 

.

Michel Pivot (9 janvier 2018)                     
DAF Evolution
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Web Analytics